Retour aux 5 étapes
< Retour à la page précédente
Retour aux 5 étapes

< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

moniteur / monitrice de ski

Amoureux de la montagne et sportif émérite, le moniteur de ski évolue dans un cadre de rêve et transmet sa passion aux vacanciers débutants comme experts. Mais il doit composer avec la concurrence et le caractère saisonnier de son activité.

  • Monitrice de ski

Le métier

Nature du travail

Enseigner les bons gestes

Moniteur de ski de fond ou de ski alpin, ce professionnel enseigne sa discipline à des publics variés, du jardin d'enfants aux adultes expérimentés. Après avoir évalué leur niveau et leurs besoins, il propose des formules adaptées : cours individuels ou collectifs, à la journée ou à la demi-journée, stages... Il aide ses élèves à progresser en commençant par une familiarisation à l'environnement et au matériel. Il décompose ensuite les gestes techniques.

Garantir la sécurité

Le moniteur de ski assure la sécurité des personnes à qui il enseigne, particulièrement sur les pistes raides et dans les parcs à neige. Il crée un cadre sécurisant et ludique, rassure le cas échéant. Il transmet à ses élèves les règles à suivre sur les pistes qu'il choisit en fonction de leur niveau et les informe des dangers de la montagne. En cas d'avalanche, il peut être sollicité pour intervenir.

Participer aux événements

En dehors des cours, le moniteur de ski assure des de tâches techniques : traçage et piquetage des slaloms et des pistes nordiques, gestion des dossards, chronométrage, etc. Il participe aux compétitions et événements organisés par l'école de ski ou la station. Il peut également enseigner d'autres disciplines comme le snowboard, le hors-piste, etc.

Compétences requises

Ski alpin ou ski de fond

Sportif émérite, le moniteur diplômé d'État en ski alpin enseigne le ski de piste et hors-piste, le snowboard, le freeride, le ski cross... Le moniteur diplômé en ski de fond encadre les randonnées nordiques, le ski de fond de compétition, le biathlon, le saut à ski, le combiné nordique... Tous 2 peuvent encadrer les excursions en raquettes. Le moniteur doit maintenir sa forme et se tenir au courant des évolutions des disciplines de glisse et du matériel, et se former si besoin.

Pédagogie et sécurité

En plus d'accompagner ses clients dans leur progression, le moniteur est vigilant et parfaitement conscient des risques potentiels. Il sait aussi communiquer sa passion pour la montagne et répondre aux questions des vacanciers. Réactif, il peut porter les premiers secours si nécessaire.

Sens du contact

Rassurant, pédagogue, proche de ses clients, le moniteur établit avec eux un contact chaleureux afin de les mettre à l'aise et de les fidéliser. Particulièrement patient avec les débutants ou les jeunes enfants, il veille à ce qu'ils ne se découragent pas. Avec 29 % d'étrangers fréquentant les stations françaises, le moniteur marquera des points s'il parle l'anglais, l'italien et/ou l'espagnol selon le massif.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Une activité saisonnière

On compte environ 20 000 moniteurs de ski exerçant dans l'une des 250 stations que comptent les 6 massifs français. Activité saisonnière (2 à 5 mois par an), l'enseignement du ski nécessite d'avoir un second métier le reste de l'année. De plus, le moniteur est soumis aux aléas climatiques et à la fréquentation touristique. Celle-ci est plus intense les week-ends et pendant les congés scolaires durant lesquels le moniteur ne compte pas ses heures.

En indépendant

Travailleur indépendant, le moniteur exerce généralement au sein d'une école de ski. L'ESF (école de ski français) capte 80 à 90 % de l'activité et distribue la travail en privilégiant les moniteurs les plus expérimentés. Les jeunes doivent donc être patients et se faire leur place. Les rares salariés exercent au sein de villages de vacances, de centres de loisirs, d'organismes tels que le Club Med ou l'UCPA, de services de la Jeunesse et des Sports, de clubs sportifs ou de la Fédération française de ski.

Adaptée aux besoins

Classes de neige, vacanciers de tout âge et de tout niveau, le moniteur de ski doit adapter ses cours en fonction des besoins. Pour accumuler davantage d'heures de cours, il a intérêt à se diversifier : sortie en raquettes, cours de snowboard, kite-surf, héliski, etc.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

Entre 2250 et 5000 euros brut par mois en hiver (sur 4 mois). Environ 1500 euros brut par mois pour les salariés + les primes.

Le moniteur indépendant est payé à l'heure, en honoraires. Sa rémunération varie fortement selon la durée de la saison, la fréquentation de la station, mais aussi le statut professionnel.

Intégrer le marché du travail

Du travail pour les diplômés

La montagne couvre 23 % du territoire français et en hiver, le tourisme se concentre à 30 % sur les stations de sports d'hiver qui font généralement le plein. On compte chaque hiver près de 10 millions de visiteurs dans les stations françaises qui font partie du top 3 mondial. Les moniteurs diplômés d'État n'ont en général pas de problème à être acceptés dans une école. À eux ensuite de développer et de fidéliser leur clientèle.

Mobilité et souplesse

Les natifs d'un massif tenteront de développer une activité parallèle en été pour ne pas avoir à changer de région, tandis que d'autres se déplaceront au gré des opportunités, profitant parfois des possibilités d'être hébergé en station en étant embauché comme saisonnier.

Préparer sa reconversion

Le moniteur de ski doit rester au sommet de sa forme puis penser à la reconversion. Avec de l'expérience, il peut devenir directeur d'une école de ski (une fonction qui ne s'exerce à plein temps que dans les grands établissements), conseiller technique (départemental ou régional), voire entraîneur national. Pour tous, la reconversion doit être envisagée à l'avance. Elle passe par une diversification ou un perfectionnement des compétences.

Accès au métier

Accès au métier

Le diplôme d'État (DE) confère à son titulaire le titre de moniteur national dans la spécialité correspondante.

Niveau bac + 2

  • DE de ski - moniteur national de ski alpin
  • DE de ski - moniteur national de ski nordique de fond

En savoir plus

Ressources utiles

CNSNMM - Centre national de ski nordique et de moyenne montagne
1848 route des Pessettes
39220 Premanon 
03 84 60 78 37

ENSA - Ecole nationale de ski et d'alpinisme
35 route du Bouchet
74401 Chamonix 
04 50 55 31 30

www.ensa.sports.gouv.fr

École nationale de ski et d'alpinisme qui prépare le DE de ski alpin

www.cnsnmm.sports.gouv.fr

Site du Centre national de ski nordique et de moyenne montagne qui prépare au DE ski nordique de fond

www.ffs.fr

Fédération française de ski

www.emploi-montagne.com

Offres d'emplois, informations sur les métiers et formations

Publications

Publications Onisep

Les métiers de la montagne
collection Parcours, Onisep
parution 2018

Les métiers du sport
collection Parcours, Onisep
parution 2017

Les métiers auprès des enfants
collection Parcours, Onisep
parution 2015