< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

administrateur territorial / administratrice territoriale

L'administrateur territorial correspond à un statut dans la fonction publique qui permet d'accéder à des responsabilités de direction dans une collectivité territoriale (ville de plus de 40 000 habitants, département, région, structure intercommunale...).

Le métier

Nature du travail

Le sens du service public et de l'intérêt général

L'administrateur territorial contribue à la conduite de l'action publique locale aux côtés des élus (maire, président de conseil départemental ou régional...), dans l'intérêt des citoyens et des usagers des services publics de proximité : routes, écoles, traitement des déchets, prestations sociales, transport... Il pilote des projets stratégiques, en lien avec le projet global de la collectivité, afin de construire l'avenir d'un territoire.

Des fonctions de direction

L'administrateur territorial occupe des fonctions de directeur au sein de la collectivité territoriale, soit au niveau de la direction générale, soit sur des fonctions de pilotage et de gestion des ressources (directeur des finances, directeur des ressources humaines, directeur des affaires juridiques...), soit sur une politique sectorielle (directeur de l'éducation, directeur de l'aménagement territorial, directeur de l'action sociale...).

Il contribue à l'élaboration, à la mise en oeuvre, à l'évaluation, à la modernisation et à la promotion des politiques publiques (éducation, culture, action sociale, développement économique, aménagement du territoire...). Il participe aux choix stratégiques et organisationnels de la collectivité territoriale (ressources humaines, finances...).

Un manager hors-pair

L'administrateur territorial pilote, anime et encadre des équipes importantes pouvant comprendre plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d'agents.

 

Compétences requises

Savoir prendre des décisions

L'administrateur territorial dispose de grandes capacités décisionnelles. Faisant preuve de perspicacité et d'un esprit de synthèse et d'analyse, il mesure les enjeux de ses décisions et sait faire des choix.

Être polyvalent et à l'écoute

Doté d'une excellente culture générale, juridique et économique, ainsi que d'une très bonne connaissance du fonctionnement de l'organisation territoriale, il sait gérer de nombreux dossiers en parallèle, en lien avec divers interlocuteurs (élus, agents, partenaires...).

Très sollicité, devant répondre à la fois aux attentes des élus et aux besoins des agents, il doit être résistant au stress. Il fait preuve de qualités managériales et est à l'écoute de ses équipes.

Savoir piloter des projets complexes

L'administrateur territorial participe à la définition et à la mise en oeuvre de projets d'envergure, en lien avec les politiques publiques et les orientations stratégiques de sa collectivité. À ce titre, il répartit les activités entre ses équipes, maîtrise les délais et les risques potentiels, informe les élus, évalue l'effet d'un projet, etc. Il doit également faire preuve d'innovation et s'inspirer d'autres modèles existants pour ajuster les politiques publiques et trouver des solutions économiques et efficaces pour un service public de qualité.

 

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Une mobilité géographique

L'administrateur territorial travaille dans les bureaux de sa collectivité territoriale (mairie/Hôtel de Ville, Maison de la Région, Hôtel du département, siège de la structure intercommunale...) aux côtés des élus et des équipes d'agents qu'il encadre.

C'est un manager de terrain qui est amené à se déplacer sur le territoire de sa collectivité. Il changera plusieurs fois de région au cours de sa carrière, en fonction des opportunités d'emploi.

Une grande charge de travail

Les fonctions occupées par l'administrateur territorial demandent un rythme de travail soutenu, avec des pics d'activité liés aux échéances de la collectivité, à l'agenda des élus, aux imprévus liés au grand périmètre de son champ d'action. Très sollicité, par les élus et les agents, il a des horaires irréguliers, avec des amplitudes variables.

Des responsabilités d'envergure

Il dispose d'une autonomie dans la mise en oeuvre des actions de la collectivité et est garant de l'information des élus sur la conduite du projet d'administration de la collectivité et de la régularité juridique des actes et décisions pris par l'exécutif. Il est soumis, comme tout fonctionnaire, au devoir de réserve : il doit faire preuve de discrétion et de mesure dans l'expression écrite et orale de ses opinions personnelles.

 

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

2160 euros brut par mois en début de carrière (5969 euros brut par mois en fin de carrière).

Intégrer le marché du travail

Une formation professionnalisante

Après la réussite au concours, les élèves suivent une formation de 18 mois à l'Inet (Institut national des études territoriales) qui dépend du CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale). La formation, pluridisciplinaire, est dispensée par des professionnels et alterne cours théoriques et missions de terrain en collectivités territoriales.

En moyenne, 6 mois après la fin de leur scolarité, tous les élèves ont trouvé un poste. 

De fortes perspectives d'évolution

L'administrateur territorial exerce des fonctions de direction dans des domaines très variés, en lien avec les politiques publiques : finances, ressources humaines, solidarité, éducation, culture, aménagement, transport, développement durable, etc. Il a la possibilité de travailler dans des collectivités partout en France et en outre-mer.

Après plusieurs années d'expérience, il peut devenir directeur général des services ou directeur général adjoint et piloter l'ensemble des services et des projets d'une collectivité.

Accès au métier

Accès au métier

Pour devenir administrateur territorial, il faut passer un concours de la fonction publique territoriale. Le concours externe est ouvert aux titulaires d'un bac + 3.

Des préparations au concours sont proposées par divers organismes (institut d'études politiques, universités...). Il existe aussi un concours interne pour les fonctionnaires déjà en poste ainsi qu'un 3e concours pour les professionnels du secteur privé ou associatif.

Une fois le concours réussi, le lauréat intègre l'Inet à Strasbourg pour une formation obligatoire et rémunérée de 18 mois.

Niveau bac + 3

  • Concours de la fonction publique territoriale

En savoir plus

Ressources utiles

inet.cnfpt.fr

Site de l'Institut national des études territoriales (Inet) qui forme les administrateurs territoriaux après réussite au concours.

www.cnfpt.fr/evoluer/lemploi-fpt/le-repertoire-des-metiers

Site du Centre national de la fonction publique territoriale qui propose des informations sur les métiers de la fonction publique et le concours d'administrateur territorial.

inet-concours.tumblr.com

Donne des informations sur le concours d'administrateur territorial, la formation, la carrière, le profil des élèves.

www.eleve-administrateur-territorial.fr

Site de l'Association des administrateurs territoriaux de France.

adtinet.fr

Site de l'Association des dirigeants territoriaux et anciens de l'Inet.