Retour aux 5 étapes
Publication : 19 février 2019
La licence physique, chimie propose une formation équilibrée dans ces deux disciplines, ainsi qu'en mathématiques et informatiques appliquées. De quoi s'ouvrir de nombreuses portes en physique, en chimie ou à l'interface : environnement, sciences des matériaux, enseignement...

Physique, chimie

Nouveau bac 2021

Les filières du bac général ES, L et S seront supprimées à la rentrée 2020 et laissent la place à des enseignements de spécialité. Seuls les jeunes de terminale en 2019-2020 sont encore concernés par ces filières.

Quel accès ?

En L1 (admission via la procédure Parcoursup) : bac S recommandé.

En L2 ou L3 (admission sur dossier) : pour ceux qui ont déjà effectué 1 ou 2 années d’études supérieures, comme une classe prépa scientifique, un BTS ou un DUT d'un domaine proche.

Les attendus

Pour chaque mention de licence, une liste des connaissances et des compétences nécessaires pour réussir dans la filière a été établie, ce sont les attendus.

Ils permettent au futur étudiant de connaître le contenu et les exigences de la formation afin de formuler des vœux éclairés sur Parcoursup, la plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur.

Pour connaître les attendus de cette mention : Fiche formation licence physique, chimie.

Au programme

Les universités proposent généralement la L1 sous la forme d’un portail pluridisciplinaire associant notamment les mathématiques, la physique et la chimie. L’objectif est d’acquérir un solide socle de connaissances scientifiques et de mûrir son orientation dans l’une ou l’autre discipline.

Le programme traite les concepts fondamentaux de la physique (mécanique, thermodynamique, électromagnétisme, mécanique quantique, mécanique des fluides, optique, etc.) et de la chimie (chimie moléculaire, analytique, chimie du solide et des matériaux, etc.).

Il comprend aussi des enseignements de mathématiques et statistiques, d'algorithmique, des méthodes numériques (utilisation de l'outil informatique pour résoudre ou simuler des problèmes), ainsi que de l'anglais scientifique.

Dans le cadre de travaux pratiques et dirigés, les étudiants apprennent à mettre en œuvre des expériences, à analyser et à interpréter des données expérimentales, à synthétiser et contrôler des molécules, etc.  

Des parcours de spécialisation sont proposés le plus souvent en L3, variables selon les universités : physique, chimie, physique-chimie (pour parfaire son profil bidisciplinaire), sciences de la matière, génie des procédés, biomatériaux, mécanique, etc.

Et après ?

Avec une L2 validée, il est possible de préparer en 1 an une licence professionnelle notamment en physique ou chimie : optique, métrologie, biomédical, instrumentation, qualité, environnement, etc.

Après une L3 validée, la plupart des diplômés poursuivent en master (en 2 ans), en fonction de leur parcours et de leur projet : master en physique, en chimie ou associant ces deux disciplines (sciences des matériaux, environnement, etc.), enseignement.

Les titulaires d’une L2 ou d’une L3 peuvent intégrer une école d’ingénieurs, via les admissions parallèles. Le recrutement s’effectue sur concours commun, ou sur diplôme et entretien. Certaines universités proposent des parcours renforcés pour se préparer à ces sélections.